ecstasy: le traître démasqué
Page d’accueil Plus d'informationsContactsSites concernant la Scientologie
Dans le doute, s’abstenir...


L’ECSTASY PEUT-ELLE RENDRE DÉPENDANT ? QUI FAUT-IL CROIRE ?

A ce jour, on ne peut se prononcer sur les risques de pharmacodépendance psychique et physique liés à l’ecstasy. Mais il est certain que ce risque existe pour la majorité des médicaments ou drogues psychotropes.(14) Pourquoi l’ecstasy échapperait-elle à la règle ?

Le plus jeune revendeur d’ecstasy surpris dans une rave partie à Berne est un enfant de 12 ans...(17) D’autres gosses du même âge « s’éclataient » à cette soirée, les pupilles dilatées, un sourire de drogué « en pleine montée » aux lèvres.(17) Que leur faudra-t-il avaler lorsqu’ils auront dix-huit ans ?

Lors de tests sur des animaux (singes, rats et souris), de hautes doses d’ecstasy ont provoqué des dégâts irréversibles sur le cerveau.(7)

Peut-on prendre le risque d’imaginer qu’il en sera autrement sur l’être humain et affirmer que l’ecstasy est sans danger ? Surtout avec les mélanges variables de drogues qui remplissent les capsules... (65 dosages différents ont été recensés pour la seule pilule d’ecstasy ornée d’une colombe).

Malgré leurs mauvaises expériences avec l’ecstasy, 67 % des consommateurs désirent continuer à en prendre.(2) Et s’ils étaient déjà « accro », sans le savoir ? La bonne chose à faire : ne jamais toucher à la drogue, ne jamais essayer.

[Image]

<Page 01Page 02Page 03Page 04Page 05Page 06Page 07Page 08Page 09Page 10Page 11Page 12Page 13Page 14Page 15Page 16Page 17Page 18Page 19PrécédenteSuivante

© 2001-2004 Église de Scientologie International. Tous droits de reproduction et d'adaptation réservés.